Mélodie au pays de senlis

Samedi 19 octobre - 20h

Entrée libre

De grands compositeurs, souvent méconnus du grand public, ont également été des figures emblématiques de communes du Pays de Senlis. C’est le cas d’Albéric Magnard (résident et mort à Baron, il a donné son nom à un collège senlisien), de Joseph Boulnois (né à Verneuil en Halatte) et de Fernand Halphen (il fit édifier sa résidence principale à la Chapelle en Serval, le désormais Hôtel – Château Mont Royal).

Faustine Picco (soprano) et Christophe Chauvet (piano) ont à plusieurs reprises partagé l’affiche de concerts dans la région, et se retrouvent pour la première fois à donner un récital commun, qu’ils ont à cœur de consacrer à des compositeurs d’un territoire qu’ils aiment et connaissent bien.

Faustine Picco est originaire de Verneuil en Halatte et a enseigné à l’Ecole de Musique de Senlis. Christophe Chauvet a dirigé cette même structure pendant six ans, y a enseigné et assuré les accompagnements au piano, avant de créer l’éphémère mais très apprécié Chœur de Chambre de Senlis.

L’un et l’autre souhaitent à travers ce projet faire partager leur goût particulier pour la mélodie française, art majeur qui mêle la beauté et la profondeur des poésies au raffinement et la sensualité des musiques qui les portent.

Dans cet esprit, ils ont également fait appel au compositeur Romain Pangaud. Natif de Senlis où il a fait toutes ses études primaires, Romain Pangaud a également largement fréquenté l’Ecole de Musique de Senlis où il a reçu sa formation initiale et fut ensuite enseignant. Le cycle de mélodies qu’il a composé pour l’occasion est inspiré de textes de Gérard de Nerval, célèbre figure du Pays de Senlis, la boucle est bouclée !

Romain PANGAUD

Romain Pangaud, compositeur formé au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (2007- 2012) où il a obtenu quatre prix. Son catalogue, d’une dizaine d’œuvres jusque-là, touche aussi bien à la musique de chambre qu’au grand orchestre, avec une prédilection particulière pour la voix. En mai 2011, sa Cantate zen pour voix d’enfants et petit ensemble instrumental, commande de l’École de Musique de Senlis est créée en la cathédrale de Senlis sous la direction de Christophe Chauvet. En 2014 les conservatoires de région de Lyon et Clermond-Ferrand lui passent commande d’une pièce pour grand orchestre symphonique, intitulée Idylle en hommage à l’œuvre d’Emmanuel Chabrier. L’année suivante, en référence à Miles Davis cette fois, il compose Milesteps, pour ensemble de trompettes de niveaux mixtes, pièce créée par des élèves des Conservatoires de la ville de Paris dans le cadre du festival Cuivres en Seine. Son Chant de l’aube ou du soir (2018) sera créé en février 2019 à Évry par l’Octuor de violoncelles de Beauvais.

Les interprètes

Faustine Picco découvre la musique à l’âge de 5 ans lorsqu’elle commence la flûte à bec ; elle débute ensuite le piano à 8 ans puis entre à 10 ans dans la Maîtrise des Maisons d’Education de la Légion d’Honneur.

Après un baccalauréat économique et social mention bien ; elle opte pour une licence de droit à l’université Panthéon-Assas parallèlement à son entrée au CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe de flûte à bec de Michelle Tellier et ses cours de chant à Espace Vocal avec Carole Chabry. Elle quittera finalement l’université pour intégrer en 2011 la classe de chant lyrique de Jacqueline Bonnardot et Bruno Gousset à la Schola Cantorum de Paris.

Faustine obtient en 2016 son DEM de chant lyrique au CRR de Versailles et son Diplôme Supérieur de solfège chanteur à la Schola Cantorum avec la mention Très Bien ; elle participera notamment à la Masterclass d’improvisation de Carlo Rizzo au CRR de Versailles dans le cadre de ses études et sera invitée à intervenir lors du concert donné par Carlo Rizzo au terme de celle- ci. Après avoir obtenu les Diplômes Supérieurs de chant lyrique et de musique de chambre de la Schola Cantorum avec la mention Très Bien en 2017, Faustine obtient en 2018 le Diplôme de Concertiste dans cet établissement où elle aura suivi les enseignements de Daniel Bonnardot, Bruno Gousset Jean-Pierre Wallez et Narcis Bonet.

Très présente dans les différentes productions de la Compagnie de l’Etrange Boutique (Kurt Weill Opus – Songez Titania – Petite Messe Solennelle de Rossini) et de la Compagnie Divinopera (Les Mousquetaires au Couvent), elle est à l’origine du collectif Accordancia. Régulièrement à l’affiche des éditions du projet Notes d’Insectes, Faustine aborde tous les répertoires et a déjà suscité des compositions qui lui sont dédiées.

Diplômé des CRD de Bourges (où il a été formé au piano par Anne-Marie Péducasse) et Aulnay-sousBois, de l’Ecole de Normale de Musique de Paris, des Conservatoires de la Ville de Paris et de l’Université Paris-IV Sorbonne, christophe Chauvet est également lauréat du Tournoi International de Musique de Rome.

Pianiste accompagnateur et chambriste recherché, ses engagements l’ont conduit à se produire en France comme à l’étranger (Suisse, Grande-Bretagne, Espagne, Japon, Etats-Unis). On a pu l’entendre sur scène aux côtés des chanteurs Sophie Pattey, Isabelle Germain, Dominique Moaty, Delphine Terrier, Marjorie Muray-Motte, Elodie Kimmel, Xavier Mauconduit, des clarinettistes Anne Leforestier et Marcos Barrientos, des flûtistes Mihi Kim et Elisabeth Dutrieux, des violonistes Eileen Doty, Pablo Schatzman, Kledis Rexho, du chœur Intermezzo (dir. Claire Marchand) et du Chœur Pyramidion (dir. Pascal Denoyer)

Pédagogue expérimenté, son esprit de responsabilité et son goût pour l’élaboration de projets le mènent à diriger des établissements d’enseignement musical (l’école de Musique de Verneuil en Halatte, l’Ecole de Musique de Senlis puis désormais le CRC d’Herblay-sur-Seine). Chef-fondateur du Chœur de Chambre de Senlis, il conduit cette formation de la cathédrale de Beauvais à l’église saint Germain des Prés, le plus souvent dans le répertoire sacré français fin XIXème -début XXème, avec une prédilection pour exhumer des partitions que l’Histoire a injustement oubliées.