Emilie Gastaud
GASTAUD Emilie

 


Co-soliste de l’orchestre Philharmonique de Radio France depuis Juin2010 sous la direction de M.W.Chung.


A seulement 22 ans, son talent et son charisme enthousiasment les plus grands.


« J’ai été surpris par ses capacités techniques et séduit par la grande sensibilité de son jeu. Elle a une fantaisie et un spectre sonore que l’on retrouve chez très peu de harpiste »


Philippe Jordan, directeur musical de l’opéra de Paris.


Emilie Gastaud tombe sous le charme de la harpe à l’âge de sept ans avec F.Cambreling, qui restera le pilier d’une carrière naissante.


Elle reçoit très tôt de nombreux Premiers Prix à l’UFAM, au Concours Européen de Picardie, au Concours d’Aix les Bains où elle remporte la « Clé d’Or ». A 11 ans, elle obtient un 3ème Prix au concours international « Félix Godefroid » en Belgique, à la suite duquel elle sera invitée pour donner une série de concerts à Namur et dans sa région.


En Octobre 2006 elle remportait le 2ème Prix à l’unanimité au Concours International de harpe de Lille (ancien concours Martine Géliot) avec le Prix Spedidam pour la meilleure interprétation de la danse des lutins d’H.Renié ainsi que le Prix de la Sacem.


De 2004 à 2008, Emilie Gastaud a été successivement première harpe de l’Orchestre Français des Jeunes (OFJ) avec J.L.Cobos et J.C.Casadesus puis harpe solo au Gustav Mahler Jugend Orchester (GMJO) dirigé par C.Abbado puis P.Jordan, se produisant ainsi dans les plus grandes salles d’Europe (Royal Albert Hall à Londres, Musikverein à Vienne, Köln Philharmonie, Munich...) et d’Amérique du sud.


En Juin 2008, à l’issue de son Premier Prix, mention très bien à l’unanimité au CNSM de Paris avec Isabelle Moretti, Emilie Gastaud obtient une mention d’honneur en finale du concours international Lily Laskine après avoir interprété le concerto de Zabel avec l’orchestre de la garde républicaine.


Son intégration en 2008 dans la prestigieuse Académie Karajan lui donne une expérience professionnelle unique au sein de l’orchestre philharmonique de Berlin sous la coupe de Marie-Pierre Langlamet avec qui elle étudie durant deux années. Elle joue alors sous la baguette des plus grands chefs tels que : S.Rattle, S.Ozawa, P.Boulez, Z.Mehta, G.Dudamel, S.Bychkov, C.Thielemann…


Parallèlement, elle poursuit un master à la Hochschule de Hambourg dans la classe de Xavier De Maistre et remporte en Mai 2010 son « Konzertexam », diplôme de soliste, avec les félicitations du jury. Durant ce cursus, elle obtient le premier grand prix « Ebel Preis », c’est la première fois qu’une harpiste reçoit cette distinction. Elle a ainsi l’opportunité de jouer en soliste le concerto de Ginastera avec l’orchestre symphonique de Hambourg sous la direction de D.Porcelijn.


Elle participe au festival d’Aix en Provence avec les Berliner Philharmoniker et joue l’Introduction et Allegro de Ravel avec le quatuor Navarra. Œuvre qu’elle reprendra avec le quatuor Ebène en demi-finale du concours international ARD de Munich en Septembre 2009 ; Elle y obtient le « «Bärenreiter Urtext Preis ».


Elle est lauréate 2010 de la Fondation Cziffra.


« Elle contribue au rayonnement de l’école française de la harpe à travers l’Europe et met son talent au service des plus grands orchestres »journal la Provence.


Emilie Gastaud joue sur une harpe Lyon&Healy.