Eléonore Darmon
DARMON Eléonore

 


Violoniste fascinante, lauréate de concours internationaux (Avignon en 2005, Andrea Postacchini et Nuri Iyicil en 2008) et récemment de la Fondation l'Or du Rhin (Fondation de France) (Novembre 2011), Eléonore Darmon a été couronnée de nombreux prix, dont The Most Enthusiastic Stage Performance (Concours Nuri Iyicil à Istanbul) – prix dont le titre salue magnifiquement le caractère tant personnel que musical de cette interprète passionnée.


Née à Nancy en 1986, Eléonore Darmon est formée par Marthe Tercieux (descendante de la grande Ecole franco-belge du violon) au Conservatoire de Nancy. A l’âge de 14 ans elle réussit à l’unanimité, le concours d’entrée au prestigieux Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) où elle bénéficie des enseignements de Gérard Poulet, Michaël Henz et Daria Hovora. 


Récompensée en 2005 par un Premier Prix de Violon et de Musique de Chambre (DFS Mention TB), elle intègre aussitôt le Cycle de Perfectionnement "Violon-Concertiste" du CNSM de Paris. Cherchant à approfondir davantage pratique et compréhension intime de la musique, elle rencontre Pavel Vernikov en 2007 (ancien élève de David Oïstrakh) auprès duquel elle étudie pendant trois ans en Italie (Florence) et en Autriche (Vienne). 


Elle trouve auprès de lui ce qu’elle cherchait et pressentait nécessaire à l’interprétation des œuvres : de nouveaux éclairages et surtout une véritable ouverture sur la pluralité des cultures dans lesquelles musiques, styles et compositeurs sont enracinés. Parallèlement, elle étudie différentes langues, toujours afin de ressentir et d’exprimer œuvres et styles au plus près de ce qui en constitue l’essence.


Eléonore Darmon débute sa carrière de concertiste à l’âge de 16 ans dans le Concerto en mi mineur de Mendelssohn avec l’Orchestre Symphonique de Nancy. Plébiscitée par le public, saluée par le maestro et par une critique élogieuse, elle interprète ensuite à Paris nombre de grands concertos du répertoire plus d'une quinzaine de fois lors de la saison 2003/2004, accompagnée par l’Orchestre créé et dirigé par Paul Kuentz. 


Après ces débuts parisiens viennent des invitations de grands orchestres français et internationaux : Orchestre National du Capitole de Toulouse en 2006, Orchestre National d’Ukraine sous la baguette de Volodymyr Sirenko en 2008 et Baden Sinfonietta en Autriche en 2009. Suit une tournée de concerts – dont l’un fut enregistré et télédiffusé – avec l’Orchestre Symphonique Royal du Maroc sous la direction d’Oleg Reshetkin en novembre 2009. 


L’authenticité de son jeu, sa profonde compréhension des œuvres et son travail constant pour que celles-ci parlent sous l’éloquence de son archet à ceux qui les écoutent font de cette violoniste passionnante une chambriste accomplie et sollicitée. Elle s'est produite aux cotés de Mischa Maïsky, Frans Helmerson, Daria Hovora, Martha Argerich, Vladimir Mendelssohn, Lawrence Power, Mihaela Martin... 


Violoniste concertiste parcourant les scènes et festivals du monde entier (France, Suède, Jordanie, USA, Maroc, Ukraine, Italie, Norvège, Autriche, Chine, Royaume Uni, Belgique, Espagne, Israël), Eléonore est de ces musiciens qui ne font qu’un avec leur instrument. Il est sa voix et sa nécessité pour exprimer ce qu’elle ressent. 


Une passion évidente et communicative doublée d’une belle maturité musicale et instrumentale, grâce auxquelles cette jeune virtuose a remporté en 2007 le Grand Prix de la Fondation Groupe Banque Populaire (ex Natexis) qui l’a soutenue et aidée pendant trois ans.


"Un tempérament plein de feu et passion !" - Daria Hovora, pianiste chambriste et concertiste


"Cette jeune violoniste est tout simplement prodigieuse." - Sébastien Lang-Lessing, Directeur musical de l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy.


En savoir plus : www.eleonoredarmon.com